top of page

Les mots du dimanche

Par Michelle Courchesne

La fin de l'année

Matins noirs

Jours courts

La lumière promise se fait attendre Patience

Sommeil

Rêves

 

Les êtres humains ont besoin de comprendre, de se comprendre et, parfois, de démêler les noeuds de leurs vies. Pour moi, ça va de soi. Je cherche à garder l'harmonie, la note juste, la paix à l'intérieur de moi. Mais l'harmonie c'est comme le ménage, on peut le faire systématiquement ou attendre que la poussière réclame l'aspirateur.


J'ai le privilège de me retrouver devant une page blanche et de me demander ce que je veux y inscrire. Sur le pas de ce nouveau chapitre, j'avais besoin de faire du ménage dans ma vie, de jeter quelques poids lourds à porter ou devenus inutiles, bref, j'ai eu envie de faire une constellation familiale pour effectuer le passage à cette nouvelle vie qui commence pour moi.


La méthode de thérapie familiale transgénérationnelle des constellations familiales a été développée par Bert Hollinger, dans les années '90. Elle est basée sur "la mise au jour de l'inconscient familial par le biais de jeux de rôles et de psychodrames qui auraient le pouvoir de résoudre les conflits." (Wikipédia) Je peux vous le dire, je changerais cette définition par "a le pouvoir de résoudre les conflits".


Il y a quelque chose de complètement irrationnel dans cette démarche symbolique qui me rejoint. Alors, à la mi-décembre, j'ai pris mon courage à deux mains et, accompagnée par la merveilleuse Marjolaine Lemieux qui se faisait guide, je suis allée participer à une journée de constellations familiales. Je me prêtais au jeu pour la quatrième fois, mais une première avec Marjolaine.


J'ai essayé d'expliquer la démarche à des ami.e.s: on s'assoit sur des chaises disposées en cercle. La personne qui fait sa constellation choisit qui va représenter les membres de sa famille et, avec leur assentiment, les place une à une à l'intérieur du cercle, sans qu'il ou elle sache quel membre il ou elle représente. Bien sûr, une des personnes choisies représente la personne qui fait sa constellation. Une fois tout ce beau monde placé, l'animatrice s'informe du ressenti des représentants, à tour de rôle, les invite à se parler, à communiquer leur ressenti, guide la constellante vers un apaisement de ses noeuds familiaux et une conclusion ouverte vers l'avenir.


"C'est chamanique?". "Comment font les gens pour ressentir quelque chose?". "J'arrive pas à comprendre...", me disent les ami.e.s. Certains sourient en coin, ont peut-être déjà effectué des démarches thérapeutiques de groupe ou sont en lien avec l'imperceptible.


L'expérience de la constellation nécessite une grande ouverture, autant pour ceux qui viennent y défaire un noeud familial que pour les représentants. Ce dimanche matin-là, je suis entrée dans la salle anonyme et je me suis assise au milieu d'inconnu.e.s. À la fin de la journée, après quatre constellations, dont la mienne, grâce à cette ouverture, cette sensibilité et cette générosité de chacune et chacun, nous étions tous et toutes conscient.e.s de notre humanité commune. C'est déjà un grand pas pour notre monde en réel besoin de réconfort!


Merci à Marjolaine Lemieux pour la photo.

Nos familles nous ont façonnés, depuis des générations. Les histoires familiales cachent des blessures à guérir, des responsabilités à remettre, des membres de la famille à sortir de leurs oubliettes poussiéreuses. Cette journée en compagnie d'êtres humains empathiques a été une bonne préparation pour les fêtes de fin de l'année en famille et les soupers bien arrosés qui s'y greffent et qui forment un cocktail souvent explosif. Avez-vous une liste de sujets à ne pas aborder? Pour ma part, je préfère plutôt éviter certaines personnes que certains sujets, sachant d'avance que l'issue mènera à la guerre ouverte, et me concentrer sur ceux et celles qui échangent de la joie. À quoi bon converser avec l'oncle conspirationniste, la belle-soeur nouvelle-chrétienne ou le beau-frère misogyne? Ils repartiront avec leurs convictions et vous éviterez une chicane de couple! La famille, un sujet explosif parfois!


Malgré tout, j'ai survécu aux Fêtes grâce à des moments précieux partagés avec les gens que j'aime, des moments simples, à la bonne franquette ou avec la belle vaisselle.


Pour la nouvelle année, je vous souhaite d'apprécier qui vous êtes et de vous tenir droit.e.s et fièr.e.s avec la Vie, sans oublier... la Paix dans le monde!


 

À écouter: (Merci à mon ami Peter pour la découverte!)

 

© Michelle Courchesne

Comentários


Archives
Rechercher par Tags
bottom of page